Les Villages du Var

Une encyclopédie visuelle

Mise à jour du 18/06/2022

 

Un projet de longue durée ... essayer de documenter les villages du Var en les donnant à voir, et en recueillant leur histoire, petite et grande, et sans se priver de faire des digressions quand cela s'y prête. Un guide presque complet pour ceux qui veulent préparer leur visite.

Les "pages" pour chacun des villages sont des fichiers pdf, il faut donc quelques secondes, en fonction de la qualité du réseau, pour qu'elles s'affichent une fois qu'on les a sélectionnées en cliquant sur l'image correspondante.

 

Pour gagner directement un village en le sélectionnant sur la carte du var, cliquez sur: CARTE

Pour voir les références, cliquez sur Références.

Pour consulter les notes, qui sont indiquées dans les textes par un nombre entre parenthèses (xx): cliquez sur Notes.

 

Pour aller plus vite, vous pouvez sélectionner une lettre: A, B, C, E, F, G, H, L, M, N, O, P, R, S, T, V

 
L'abbaye du Thoronet, un joyau de l'art cistercien

Aiguines, un village privilégié!

Entre ciel et eau, blotti au cœur d'une nature grandiose et sauvage, le village d'Aiguines tel un guetteur immobile, protège l'accès du Grand Canyon du Verdon, torrent impétueux qui a creusé son lit au travers des roches sur plus de 300m de profondeur tout en dominant à perte de vue les eaux calmes et apaisantes du lac de Sainte-Croix, joyau de la nature aux couleurs de saphir et d'émeraude.

Ampus

Sur une ancienne route romaine, Ampus a été un lieu d'échanges important. Aujourd'hui, blotti sur son rocher, il semble assoupi sous la protection des pierres de son passé.

Le premier site de cette abbaye était sur le territoire de l'actuel Tourtour, à Florièye. Cette page vous emmène aussi visiter cette ancienne localisation qui n'abrite plus que des ruines. Avec quelques excursions sur l'histoire du travail du buis, le plan de Canjuers, le lagerstätte des Bessons, le pont de l'Artuby, les gorges du Verdon et le "pont romain" aujourd'hui sous les eaux du lac de Sainte-Croix. Avec un rappel de l'histoire de la course de côtes d'Ampus.

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

 

Artignosc, un village génois?

Village à la lisière du Var et des Alpes, à 515 mètres d'altitude, étagé sur une éminence, Artignosc constitue un intéressant ensemble architectural inscrit dans un paysage vallonné encadrant le Verdon. Depuis la création du barrage de Sainte-Croix, le lac formé par la retenue de Quinson a permis un important développement touristique.

Artigues, Petit hameau perdu au milieu de la forêt situé entre deux collines, le bois du Mont-Major au nord, et la montagne d'Artigues au sud, il surplombe la plaine du Grand Vallat.

Aups, ou Zaou??
Sur la route des lacs.

Mieux vaut être le premier à Aups que le deuxième à Rome!"

Capitale du haut-var, c'est la porte d'entrée des grands lacs du Verdon et des gorges. Quand on passe le col qui permet de rejoindre la route qui va à Bauduen, Vérignon, ... on change de monde. C'est aussi la ville des martyrs de la résistance au coup d'état de 1851, et un bastion "rouge" du haut pays.

Avec une excursion sur les courts de la Paume Artignoscaise... Avec des détails sur le bourg castral d'Artigues et la grotte préhistorique de la Rigabe. Avec un récit du Massacre d'Aups pendant les guerres de religions, une biographie de Martin Bidouré et une présentation de la truffe.

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Auriac, un ancien village aujourd'hui bien oublié
Pas vraiment un village car il a été abandonné. Ses terres ont été adjoints à celles de Brue et l'ensemble devenant Brue-Auriac.

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Bargeme, un village de revanchards

Perché à plus de mille mètres d'altitude, au sommet d'un piton rocheux, le plus haut village du Var entre Provence et Alpes, est dominé par son château médiéval.

Bargemon,

niché au pied de ses collines, semble snober Claviers de l'autre côté de la vallée. L'eau, abondante, rafraîchit le visiteur l'été.

Barjols, le village de l'eau

Cette riante cité du haut-Var, arrosée par de multiples cours d'eau, a longtemps vécu de ses tanneries avant de jouer la carte du tourisme. L'histoire de Barjols remonte au XIe siècle. C'est grâce à la présence de l'eau que le village s'est construit, agrippé au flanc d'une falaise calcaire.

    Avec plusieurs chapitres supplémentaires sur l'histoire des tanneries, l'installation des Carmes Déchaux au village, les Tripettes, le Barjolium, le sac de Barjols en 1562, des sites fossilifères, Joseph d'Arbaud et saint Marcel

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Baudinard-sur-Verdon, le museau de la colline

145 habitants, le "museau de la colline" est perché sur une colline à 650 mètres d'altitude. Il domine les gorges de Baudinard, partie des gorges du Verdon située entre le lac de Sainte-Croix et le "pont romain".

Bauduen, station lacustre...

Le phénix du Verdon? Perdu là-haut dans les collines, le village se dépeuplait lentement alors que son industrie périclitait ainsi que sa production agricole. Peu de chemins permettaient de le rejoindre, ou alors limités à de vagues pistes. Et on créa le lac de Sainte-Croix. Il renaquit de ses cendres et devint un haut lieu touristique... du moins l'été!

Besse-Sur-Issole, son lac, son château

Besse tient sa notoriété d’un bandit de grand chemin. Gaspard Bouis, dit Gaspard de Besse, né en 1757. Il attaquait et pillait les diligences. La légende dit qu’il épargnait les pauvres. Dénoncé, il fut roué en 1781 à Aixen- Provence. Regretté du peuple, il était révolté contre une vie de misère et annonçait à sa manière la révolution. A l’abri de son château, Besse conserve un dédale de vieilles ruelles dont certaines conduisent à un petit lac qui fait de ce vieux village de plaine un lieu agréable où il fait bon flâner.

  Avec un chapitre sur Fontaine l'évêque. Avec un chapitre sur Gaspard de Besse et sur le lac de Gavoty.

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Bras, le village des chasseurs.

Environné de collines boisées et traversé par le Cauron, le village de Bras a mêlé son histoire à celle des légendaires Templiers.

Brenon, des excités pour les bâtons?

Un des plus petits villages du Var, mais avec une magnifique vue sur les collines qui surplombent le Verdon.

Brignoles, la ville des comtes de Provence

Les prunes de Brignoles étaient connues dans tout le royaume de France jusqu’à ce que les pruniers d’Hubert de Vins furent détruits lors des guerres de religion au XVIe siècle. Brignoles est néanmoins restée une des grandes villes du centre Var, ancienne ville des comtes de Provence, centre de l’exploitation de la bauxite, elle est au carrefour de nombreuses routes de communication.

   

Avec un chapitre particulier sur "Le dolmen des Adrets", "Les étrennes de Brignoles", "François-Just Raynouard" et "Saint-Louis de brignoles".

Le document n'est pas encore complet, mais il permet déjà une bonne excursion dans les richesses de Brignoles.

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Brue-Auriac

Un village expérimental

Village atypique, Brue-Auriac est né, au XVII°  siècle, de l’union de deux villages et du rêve du seigneur Georges Roux de Corse.

Avec un chapitre sur Georges Roux (de Corse) et sur Auriac (voir aussi plus haut)

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Cabasse, village fier de son passé préhistorique.

Certains ne voudraient retenir de Cabasse que la "Fuste", mais ils auraient tort. Depuis la préhistoire le lieu attire et effraie, des pierres dressées aux Sarrazins, des Romains aux Carcistes, l'histoire de Cabasse est aussi riche que la terre de ses plaines.

Callas, un village qui avait su tenir tête.

Callas, le village où les ânes pouvaient regarder à l’intérieur des étages des maisons… et aussi le village de la révolte contre les Pontevès au XVIe siècle.

Callian.

Perché sur un contrefort rocheux qui domine la plaine, Callian déroule ses ruelles en spirale jusqu’à son château, dont les tours datent des XIIe  et XIIIe siècles.

  Avec un chapitre sur la révolte des Callasiens contre le seigneur de Pontevès au XVIe siècle.

Avec un chapitre sur Edouard Goerg.

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Camps-la-source

Le village s'allonge au pied d'un coteau, au bas duquel naît une source appelée dans les temps anciens Fons de Campis. Le radical "camp" désigne les "champs". Dès le Moyen-Age une cité s'est construite autour de la source, au pied d'une colline.

 

Carcès, le village d'un comte qui a laissé la Provence exhangue.

A l'emplacement d'un ancien camp romain dominant le confluent de l'Argens et du Caramy, Carcès se laisse découvrir dans un écrin de verdure. Ses maisons, à l'image du confluent, s'enroulent autour de ses ruelles étroites pour former un village typiquement provençal aux allures de colimaçon. 

Châteaudouble, perché sur sa falaise il surplombe une route abandonnée...

Véritable nid d'aigle, perché de façon vertigineuse sur le bord d'une falaise, Châteaudouble domine de 130m les gorges verdoyantes qui portent son nom. C'est la présence de 2 châteaux, l'un au dessus du village, l'autre sur la rive de la Nartuby qui explique le nom de Châteaudouble. Le passé tumultueux du village se révèle au gré des rues en calades et des passages voûtés, sur les frontons sculptés de Roses Croix, souvenirs des Templiers ou sur les façades des demeures du XVIIIème qui bordent les rives de la Nartuby.

Avec un chapitre sur saint Quinis. Avec un chapitre sur le Lac de Carcès.

 

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Châteauvert - la plus petite commune en nombre d'habitants, mais ...

Châteauvert est un village minuscule niché au creux de la vallée de l'Argens; minuscule en termes de nombres d'habitants - 100 habitants -, mais un des plus étendus néanmoins. C'est une commune de collines, de chasseurs.

Châteauvieux, un village double qui a souffert des Ligueurs.

 Le village est situé dans le vallon des Bous, rivière affluente de l’Artuby. On trouve sur le territoire de la commune de nombreuses sources comme celles du Jabron, des vallons de Font Freye, de Demueyes, Coste Bonne et des Salettes.
Le village est divisé entre le "Plus haut village" où se trouvent l’église et la mairie et le Plus bas village" construit plus tardivement où se trouve le château.

Comps-sur-Artuby, visiter sa maison hantée ferait peur à beaucoup d'aventuriers.

Entre le mont Clare (1 267 m) et le mont Lague (1 109 m), se creusent les vallées du Jabron, du Verdon, le canyon de l'Artuby et les clues de la Bruyère. Comps est situé à 900 mètres d'altitude, autour du rocher qui supporte l'église Saint-André. L’ancien village fortifié se trouvait autrefois sur le rocher.

Avec des chapitres sur le Château des évêques de Marseille, le Vallon Sourn, la Grotte des Fées et les curieux Bouillidoux. Avec un chapitre sur Madeleine Demandolx-de-la-Palud, sorcière.

Avec ses hameaux, et en particulier celui de Jabron.

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Correns, né avec Le Val; les histoires de successions ne sont pas toujours faciles.

De tous les temps le village de Correns a été connu pour son indépendance et pour ses relations difficiles avec ses voisins.... cela n'a pas changé!

Cotignac - Un village niché au pied d'une falaise de tuf monumentale.

Il y a 80 000 ans, la Cassole (rivière actuellement détournée) franchissait en cascade la falaise, construisant sans cesse calcaire et concrétions. Les dépôts de tuf enrobèrent peu à peu l'escarpement, l'érosion créait fissures, grottes, l'eau stalactites et stalagmites. C'est à l'intérieur de cette falaise, longue de 400 m que les premiers habitants ont pris l'habitude de stocker leurs provisions afin de les protéger des pilleurs. C'est ainsi qu'un premier château féodal fut construit au VIII° siècle et habité jusqu'au XV° siècle. On aperçoit encore quelques vertiges de rempart. Cotignac y est né.

Cuers, une longue histoire.

Son château aussi a été détruit lors des guerres de religion, le village se blottit encore néanmoins au pied de sa colline même s’il s’est étendu dans la plaine. Nombre de sites témoignent d’une longue histoire, allant de la préhistoire aux XXe siècle.

Avec un chapitre sur Miraval et sur Réal Martin. Avec un chapitre sur le gros et le petit Bessillon, Notre-Dame-des-Grâces, le sanctuaire saint Joseph du Bessillon, et un épisode de la Résistance.

 

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Entrecasteaux et le château du "marquis"

Entrecasteaux est situé entre trois collines qui ne laissent entre elles que l’emplacement de l’habitation et le lit de la rivière de Brest, dont les eaux viennent baigner presque les murailles. Si ce village est mal bâti, si les vents qui suivent la vallée s’y font vigoureusement sentir, on en est en quelque sorte dédommagé par un joli petit cours ombragé de beaux ormes, qui est une promenade fort agréable.

Esparron-de-Palières, un village du haut var, comme oublié dans la forêt.

Domaine de Charles d'Arcussia, célèbre durant les guerres de Religion, Esparron de Pallières se tasse au pied de son château. En contrebas, sans doute sur les lieux originaux, Notre-Dame-du-Revest enchante par la pureté de ses lignes.

Esparron-sur-Verdon, un village des Basses-Alpes, mais au lac remarquable.

Le village d'Esparron est perché à l'entrée des basses gorges du Verdon.
Au pied du village se reflètent les eaux turquoise du Lac d'Esparron, bordé de calanques, de falaises et de forêts.

Avec un chapitre sur l'amiral d'Entrecasteaux et sur la marquise de Sévigné. Avec un chapitre sur la bataille d'Esparron au XVIe siècle.

Ce n'est pas un village du Var, mais il est à la frontière... et partage avec le département le lac d'Esparron

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Flassans, un village fameux au XVIe siècle

Le village du Chevalier de la foi, Flassans a quitté son château pour revenir dans sa riche plaine arrosée par l’Issole.

Forcalqueiret, le plus beau château fort du Var

Etalé au pied de son château, Forcalqueiret a du mal à rivaliser avec les fières ruines qui encore maintenant, l'écrasent de leur puissance.

Fox-Amphoux, le village d'un révolutionnaire.

Le Vieux Fox est perché sur une colline à 540m d'altitude. On y découvre des vestiges de remparts et du château féodal appartenant jadis au duc de Blacas. Comme tous les villages de Provence, il est constitué des rues et ruelles étroites en escalier appelées calades, de maisons anciennes bâties autour de l'église paroissiale de Saint-Blaise.

Avec un chapitre sur le lac de Redon  

Avec un chapitre sur Paul Barras

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Garéoult, un village moderne

Entre le Garou, comme sur son blason, arbuste des collines, et les rats mangeurs de grains, comme sur un blason fantaisie dans ses rues, Garéoult hésite quant à l’origine de son nom. Mais les deux peuvent effectivement s’appliquer même si cela fait un peu fi de la réalité historique.

Ginasservis, un village de haute Provence qui célèbre les sirènes...

Les anciens comtes de Provence, chassant volontiers le cerf, avaient établi différentes vénairies. Ginasservis en était une; aussi y avait-il un parc pour les cerfs, et des garennes pour les lapins. Aujourd’hui la campagne n’offre guère que des pourceaux qui sont le commerce du pays.

 

Gonfaron, le village des ânes qui volent,... et des tortues!

Le pays des ânes qui volent se blotti sur les flancs de la colline où la chapelle de Saint-Quinis semble veiller sur les habitants.

   

Avec un chapitre sur l'histoire de l'âne volant, et un sur le village des tortues

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Grimaud, deux villages aujourd'hui, il faut faire un choix.

Beaucoup plus connu pour son extension au bord de la mer, le village de Grimaud, au pied de son château fortifié, semble veiller sur la plaine qui descend vers la Méditerrannée, vers Saint-Tropez et Sainte-Maxime.

 

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Hyères

Aujourd’hui grande ville du bord de mer, dotée d’un aéroport, elle a longtemps été connue pour ses marécages. Les iles qui lui sont rattachées renforcent son caractère touristique par leur beauté et les ressources naturelles qu’elles abritent.

Page très provisoire .....

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

La Bastide, idéal pour un banquet

Le village a d'abord été construit sur une aiguille rocheuse à l'ouest de l'emplacement actuel. Mais malgré son château il fut détruit pendant les guerres de religion et reconstruit plus bas dans la plaine.

La Celle, un village sulfureux! (dans le temps ....)

Le général de Gaulle déjeuna à La Celle, dans l'abbaye, mais ce qui fit la renommée de cette abbaye, ce n'est pas cet hôte illustre, ce n'est pas son architecture, ce n'est pas la sainteté de ses moines, mais le dévergondage de ses nonnes. A un point que ce fut à Louis XIV que revint le devoir d'en terminer, à 22 ans, pour rétablir l'ordre, avec cette abbaye pour de bon; et c'était loin Paris de La Celle en ce temps là.

La Martre, un village du haut var

Situé dans la haute vallée de l'Artuby, à 997m d'altitude, ce paisible petit village est bâti à flanc de côteau, dominé par les ruines de son castellas primitif.

  Avec un chapitre sur le marbre de Candelon, sur la chapelle de la Gayolle et sur le restaurant Ducasse.

 

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

La RoqueBrussane, bâtie à coté d'une villa romaine.

La Roquebrussane est typique des villages "rue" bien que ce type de village soit assez peu répandu en Provence. Il est situé sur un terroir à la fois riche en vignes, et ce depuis l'antiquité (la villa romaine Loou), et en forêts avec le massif de la Loube et les collines allant vers Mazaugues.

La Roque-d'Esclapon, une église remarquable!

Situé dans l’arrière haut pays varois, La Roque Esclapon (alt 960m) se niche dans un écrin de verdure, au centre d’un cirque de montagnes très boisées : le Brouis, le Malay et le Lachens (alt 1715m) que chacun se plait à nommer « le toit du Var ».

 

La Verdière, en route vers les Alpes-de-Haute-Provence

La Verdière est un vieux village étagé sur un promontoire surmontant une petite vallée. Il est entouré de collines et de bois. Le sommet le plus haut se situe au Grand Blé à l'altitude de 684 m.
Les ruelles de la Verdière sont bordées de hautes maisons anciennes qui entourent le château du XVIIe et XVIIIe siècle inscrit aux monuments historiques

 

Avec un chapitre sur la Villa Marius, la Loub et les Lacs (Laoucien)  

 

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Le Bourguet, deux rues et deux églises...

Descendu de son piton, le village de Bagarri a changé de nom, et est devenu bien paisible...

 

Le Revest, perché au dessus de Toulon.

Le Revest est un site agréable pour les promenades familiales ou les randonnées pédestres grâce à un réseau de sentiers entretenus et balisés. Les sentiers pour les amoureux de la flore allient au charme de la promenade ceux de la découverte d'espèces traditionnelles de Provence. Et dans un écrin de verdure, on découvre le Lac. Une retenue d'eau de 1 100 000 m3, qui permet au village de se refléter dans des eaux turquoise et, en longeant la rive on peut atteindre une résurgence, le Ragas.

Les-Salles-sur-Verdon, un village phénix.

Près du Verdon, Les Salles-sur-Verdon était un petit village perdu dans le haut Var, connu de ceux qui venaient visiter la fameuse résurgence de Fontaine l’Evêque. Mais la construction du barrage de Sainte-Croix a transformé ce village typique en phénix, détruisant le village historique pour le reconstruire sur une éminence dominant le lac.

   

 

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Le Thoronet, un petit village attachant à coté de la célèbre abbaye.

Niché au cœur du département du Var bénéficiant d'une nature totalement préservée, le village du Thoronet, typiquement provençal, est entouré de collines où règnent le chêne vert, le pin, les oliviers et les vignes.
Avec sa superbe abbaye cistercienne du XIIe siècle et son environnement, Le Thoronet est un lieu de villégiature idéal pour les passionnés d'histoire, de patrimoine et de randonnées.

Le Val, un village qui a su conserver ses traditions

 

 

Lorgues, écrasé par sa collégiale

Lorgues a longtemps cultivé son indépendance et ses franchises, protégée par un rempart qui lui a permis de résister aux troupes d’Hubert de Vins.

Avec la reprise du chapitre sur l'Abbaye du Thoronet. Avec des chapitres sur La chapelle de Pitié, Paracol et Saint-Blaise, l'Abri orné des essartènes, un essai sur la Pierre comme support de la pensée, les gravures linéaires, la Ribeirotte, et ses musées.

 

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

 

Mazaugues, un village de chasseurs, ... et de glaces!!

Mazaugues est avant tout un village de chasseurs, mais les habitants avaient su développer, grâce à la proximité du massif de la Sainte-baume et de ses hivers rigoureux pour la région, une industrie particulière, la conservation de la glace.

 

Moissac-Bellevue, un village qui porte bien son nom

La situation exceptionnelle du village à flanc de colline en fait au XI° siècle une place forte idéale aux mains des Castellane, premiers seigneurs du lieu. La vue y est exceptionnelle : de l'Estérel à la Sainte Baume en passant par le Massif des Maures et celui de la Sainte Baume!

 

 

Mons, en Asie?

Ses habitants sont surnommés les "chinois de la Provence", dans son écrin de pierres, Mons semble veiller jusqu'à la mer.

 

 

 

Avec un chapitre sur l'industrie de la glace et sur deux sites fossilifères.  

Avec un châpitre sur Sainte Agathe et l'émancipation....

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Montauroux, un village à la mode

Du côté du midi et du couchant, des amphithéâtres fertiles, complantés d’oliviers, de vignes et de toutes sortes d’arbres fruitiers, rendent les alentours du village très-satisfaisants, malgré la raideur des chemins pour y parvenir.

 

Monfort-sur-Argens, le village Templier

Monfort-sur-Argent peut être qualifié de village Templier; en effet, l'ensemble des terres de Montfort fut donné par Ildefons II d'Aragon, comte et marquis de Provence, aux templiers d'Hyeres (pour paiement d'une livraison de blé...) en 1207. Ils y établirent rapidement un château où de nombreux novices ont été formés avant d'aller combattre en terre sainte; ce fut le seul château des Templiers en Provence.

 

Montmeyan, perché sur sa colline, il domine l'accès aux gorges du Verdon

Montmeyan est situé sur une butte dominant une vallée encadrée de collines boisées. C'est un village perché typique de Provence, où les habitants ont conservé un attachement fort à leur terroir. L'histoire de Montmeyan est très liée à celle de Régusse. Elle commence dans l'histoire avec son appartenance aux Templiers et au prieuré de Saint-Maurin.

  Avec un article sur Joseph Lambot, inventeur du béton armé.

Avec un chapitre sur les basse-gorges du Verdon et sur un site fossilifère.

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Moustiers-Sainte-Marie, faïence et légendes ... Mais un village des Alpes-de-Haute-Provence...

Cité de la faïence, Moustiers-Sainte-Marie est niché dans un site magnifique, et protégée par l'étoile suspendue au-dessus du ravin dont on ne connaît plus vraiment l'histoire...

Avec un chapitre sur Notre-Dame-de-Bauvoir et la faïence

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

 

Nans-les-Pins, un des villages de la Sainte-Baume

Blotti au pied de l'ancien village, Nans-les-Pins semble ne pas s'être vraiment "retrouvé" dans la plaine.

Néoules, un village qui a bien des attraits, même si ils sont obscurs?

Les pêcheurs d'écrevisses dans un bénitier…

Avec un chapitre sur la peste à Nans au XVIIIe siècle, et un chapitre sur le chemin des rois  

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Ollières, Oasis de calme, Lieu de repos, Loins des fumées, Isolé du bruit, Espaces boisés, Région touristique, Excellent accueil, Sa foire aux chiens ....

Baigné de soleil, entouré de vignobles, Ollières continue à entretenir et défendre son statut de petite commune où peu de choses souvent associées à notre société, apparaissent dérisoires. Le calme, les oiseaux et le soleil en sont les principaux atouts.

 

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

 

Le Plan d'Aups et la Sainte Baume, un haut lieu de la religion en Provence.

Plan d'Aups, est l'unique petit hameau situé sur le haut plateau du même nom s'étageant sur la face Nord de la Sainte-Baume. Grâce à sa situation privilégiée, le hameau bénéficie d'un air pur mais offre un climat plutôt rude, avec des hivers enneigés et des étés alternant les journées brûlantes et les nuits fraîches. Il abrite un joyau de la Provence, la grotte de Sainte-Marie Madeleine, retraite monastique faisant pendant à la grandeur de la Basilique de Saint-Maximin dédiée elle aussi à Marie-Madeleine.

Ponteves, le fier village d'une grande famille.

Le village d’une des plus puissantes famille de Provence, les Pontevès qui ont donné pendant les guerres de religion du XVIe siècle un nombre impressionant de défenseurs du catholicisme pour protéger leurs propres intérêts, allant jusqu’à « vendre » la Provence à la Savoie ou à l’Espagne. Aujourd’hui le village semble presque oublié sous les ruines du château et les sommets du Petit-Bessillon.

Pourcieux, un village qui a été mis à l'écart.

Le monde moderne a mis à l'écart Pourcieux des grandes voies de communication, le village s'est endormi. Mais sa bastide provençale et son poilu témoignent d'une histoire riche pour cette "villa porcilis".

   

Avec un chapitre sur l'histoire du "Trésor des Chouans".

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Pourrières, un village célèbre par la bataille qu'y livra Marius

La victoire de Caius Marius sur la plaine au pied du village lui a, parait-il, donné son nom, telle était forte la puanteur dégagée par les milliers de morts de la bataille.

Avec un chapitre sur la bataille de Caius Marius, et sur la "coutûme de la Vacquette"

 

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Régusse, le village des Hongrois (?)

Le nom de Régusse provient des Romains qui s'implantèrent sur un site celto-ligure bâti sur un mamelon rocheux, après un épisode Templiers, ce sont des Hongrois qui ont repeuplé le village.

 

Rians, le village qui voulait sa cathédrale

Rians semble écrasé par son église majestueuse, témoin d'un passé glorieux et riche.  Mais les temps ont changé, même si on y voudrait toujours être la fille aînée de l'Eglise.

Riboux, un village "perdu"....

 

Village du Var, mais si isolé que l'on ne peut l'atteindre que depuis les Bouches-du-Rhône... Même s'il occupe un terroir célèbre!

Avec un chapitre sur l'ancien village de Villeuneuve  

 

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

 

Rocbaron, sur la route de la mer

La proximité de Forcalqueiret a conduit à l’abandon du château de Rocbaron au profit du château du « Castellas ». Le village de Rocbaron a bien failli disparaître au pied de son épéron rocheux déserté, mais a su rebondir au XXe siècle.

 

Rougiers, pourtant bien loin de la mer

Coincé entre son volcan et l'ancien village sur la colline qui semble toujours veiller sur la grande vallée, Rougiers étonne par son emblème...

  Avec un texte d'Alexandre Dumas sur le lac de Cuge et la fontaine de Rougiers

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

 

Saint-Julien-le-Montagnier, une situation exceptionnelle, un art de vivre véritable, un petit bijou moyenâgeux.

« Ce Mont Saint-Michel des garrigues » possède depuis le Moyen-Âge une architecture urbaine d’exception.
Ses maisons et ses rues concentriques par rapport à l’église et  à l’ancien château, s’agencent savamment afin d’épouser les pentes du midi jusqu’au mur d’enceinte. Du haut du balcon d’orientation, l’œil du visiteur se perd dans un océan émeraude de forêts et de plaines jusqu’aux glaciers des Alpes.

Saint-Martin-de-Pallières, malmené durant les guerres de religion et durant la révolution, le château domine toujours fièrement la plaine du Grand Valat.

La silhouette de Saint-Martin-de-Pallières, petit village perché avec ses rues tortueuses et ses maisons étroites qui se serrent autour du château et de l’église, a conservé son caractère médiéval et l’aspect des villages fortifiés de Haute Provence.

Saint-Maximin, la plus belle des constructions gothiques de provence.

Sa basilique est sans doute l’édifice religieux le plus majestueux du Var ; elle s’élève dans la plaine, écrasant le village, et appelle à visiter le complexe de la Sainte-Baume d’où la ville tire son nom en l’honneur de la pécheresse repentie.

   

Avec un chapitre sur la bataille de Saint-Maximin en 1590.

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Saint-Zacharie, une maison du peuple pour un village au nom issu de l'église.

Célèbre il y a longtemps pour ses céramiques, Saint-Zacharie, malgré son nom, est une cité industrielle. La maison du peuple, construite au début du vingtième siècle, et son cercle républicain témoignent d'une époque de luttes ...

Salernes, le pays du carrelage.

Salernes, magnifique sentinelle du haut-pays Varois, accrochée à sa colline surplombant la vallée de la Bresque, avec, au cœur de son histoire, une tradition, celle du travail de l'argile.

Seillans, le village de Max Ernst

Dominant la vallée, son massif château se perd dans les ruelles du village. Max Ernst y a laissé une collection de tableaux aussi lumineux que le soleil sur les vieilles tuiles de Seillans.

   

Avec un chapitre sur la parfumerie de Seillans et sur les peintres qui y ont élu domicile.

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Seillons-source-d'Argens, la source du fleuve...

Petit village perché dominant la plaine de Saint-Maximin, il doit son nom à la source de l'Argens, fleuve provençal, située en contrebas du village.

Sillans-la-cascade, une étape rafraîchissante l'été

Sillans-la-cascade domine la vallée de la Bresque qui forme, à quelques centaines de mètres du village, la cascade qui lui donne son nom.

   

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

 

Tavernes, le village sans eau

Pas de rivière à Tavernes, et une seule fontaine…mais presque toutes les maisons ont leur propre puits dans la cave ou parfois même… dans la salle à manger !

Tourtour, un des plus beaux villages de France.

Au-dessus de la plaine, avec une vue magnifique sur les Bessillons et la Sainte-Baume, Tourtour se blottit au pied de ses châteaux et de son église hors du village.

Tourves, le village du sulfureux comte de Valbelle

Surplombé par les ruines de son château , Tourves , situé sur la Via Aurélia, est depuis longtemps un carrefour important de la région . Son château date du Moyen Âge , mais fut profondément remodelé par le Comte de Valbelle.

  Avec un chapitre sur la bataille de Tourtour

Avec des chapitres sur le château du comte de Valbelle, les fêtes de la mi-carême 1911, le transport de la bauxite et les peintrues rupestres de la vallée du Carami.

 

Trans-en-Provence, à cheval sur un dangereux torrent

Célèbre dans l’histoire des guerres de religion en Provence au XVIe siècle, Trans-en-provence se déploie sur les rives de la Nartuby qui en 1627, 1827 et 2010  a fait payer un lourd tribut à la communauté.

Trigance, blotti au pied de son château

A côté des gorges du Verdon, Trigance surplombe la plaine depuis son rocher.

   

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

Varages, le pays des faïenciers

Cité de la faïence juchée sur une falaise de tuf, Varages doit sa richesse à l’abondante source de la Foux.
Le murmure de ses treize fontaines offre son trésor aux faïenciers qui y exercent leur art depuis 1695.

Vérignon, un havre de paix dans une forêt de chênes centenaires.

Sans doute un des plus petits villages du Var, situé au pied des Plans de Canjuers, au milieu d'une forêt de chênes centenaires qui rappelle un peu les mystères de la forêt de la Sainte-Baume.

Villecroze, un village qui voulait se cacher

Surtout connu pour ses grottes creusées dans une falaise de tuf, Villecroze possède aussi un vieux village dont les rues typiques s'étendent en dessous de son château.

Avec un chapitre sur la faïence à Varage et sur saint Photin.  

 

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

 

Vinon-sur-Verdon, le village des cocos

Situé à la porte du Parc Naturel Régional du Verdon, Vinon-sur-Verdon, village typiquement provençal du Haut Var, est traversé par les eaux fraîches du Verdon. Il se trouve à la confluence de la Durance et du Verdon, au carrefour de 4 départements, les Bouches du Rhône, le Vaucluse, les Alpes de Haute Provence et le Var.

Vins, le village de Hubert de Vins, héros de la cause provençale (?).

Hubert Garde de Vins, gentuehomme provençal au XVIe siècle lors des guerres de religion porta le nom de ce village paisible qui n’avait pas demandé un tel déshonneur. Mais Hubert de Vins n’habita jamais à Vins et le château que l’on peut y voir aujourd’hui est postérieur à ces temps troublés, et surplombe le Caramy sur lequel il donne avec ses fenêtres à meneaux.

 
Avec un chapitre sur la bataille de Vinon en 1591 Avec un "court" chapitre sur Hubert de Vins

 

Cliquez sur l'image pour rejoindre le site présenté.

 

 

Des commentaires, des questions? écrivez-moi:  Marogne

 

 

 

D'autres sites sur la Provence ou d'intérêt général (du même auteur...):

Une approche physique de la musique, ou plutôt de la théorie des instruments de musique, avec une prédilection pour les instruments à cordes. Un site qui vous permettra de jouer avec un casse tête, ou de réfléchir à des méthodes mathématiques ou informatiques. le SUDOKU:

Un jeu à la mode, ici vous trouverez un programme pour créer et résoudre des grilles.

 

 

Un site sur la Provence autour d'un village qui a su conserver ses traditions: Le VAL Un voyage en Chine, du nord à l'ouest, du centre au sud. Des centaines de photographies pour saisir une ambiance. Découvrez l'histoire des haïku, un art japonais qui allie élégance et poésie


Publication de nouvelles, romans et poésies d'auteurs amateurs