Les Villages du VAR

Abbaye du Thoronet Aiguines Artignosc Artigues Aups Auriac   Bargème
Barjols Baudinard Bauduen Besse sur Issole Bras Brenon Brignoles Brue-Auriac
Cabasse Carcès Camps-la-Source Chateaudouble Châteauvert Châteauvieux Comps-sur-Artuby Correns
Cotignac   Entrecasteaux Esparon Esparon de Pallières   Fontaine l'évêque Forcalqueiret
Fox-Amphoux   Ginasservis   Jabron   La Bastide-Esclapon La Celle
La Martre La Roquebrussane La Roque-esclapon La Verdière Le Bourguet Le Revest les Eaux Les Salles Le Thoronet
Mazaugues Miraval Moissac-Bellevue Montfort Montmeyan   Néoules  
Plan d'Aups Sainte Beaume Pont de l'Artuby Ponteves   Régusse   Saint Julien le Montagnier Saint Martin de Pallières
Saint Maximin Salernes Seillans Seillons Source d'Argent Sillans la Cascade   Tavernes Tourtour
Tourves   Trigance   Varages Vérignon Villeneuve Vinon-sur-Verdon
Vins              
  Page d'accueil Carte du Var Bibliographie Index Plan du site    

Régusse

Le nom de Régusse provient des romains qui s'implantèrent sur un site celto-ligure bâti sur un mamelon rocheux. Les origines de Régusse sont à rattacher ensuite, comme celles de Montmeyan à l'ordre du Temple et à la commanderie de saint-Maurin. En 1274 elle est fief des Templiers, en 1309 rattachée au domaine royal, en 1319 cédée aux hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, et en 1322 échangée (avec Montmeyan, Gréoux, Saint-Julien) contre le comté d'Aliffe à Arnaud de Trians. Par mariage, la seigneurie passe ensuite aux Castellane, avant d'être vendue en 1564 à César-Antoine d'Albert. En 1649, la seigneurie est érigé en marquisat en faveur de Gaspard de Grimaldi.

 

Quelques mots d'histoire

 

Les origines de Régusse, comme celles de Montmeyan sont à rattacher à l'ordre du Temple et à la commanderie de Saint-Maurin (voir le § Montmeyan).

En 1274, fief des Templiers, puis en 1309 rattachée au domaine royal, la seigneurie est cédée en 1319 aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.

En 1322, Arnaud de TRIANS, neveu du pape Jean XXII, fit échange de ses terres contre Saint Julien le Montagnié, Gréoux, Montméyan et Régusse. Son fils Aimei, seigneur de Régusse, se maria en 1381 avec Burgne d'Oraison. De ce mariage naquit Marguerite de Rians, qu'on appela la "Dame de Régusse". Il y eut une transaction passée entre cette dame et la communauté de Régusse en 1422 par Antoine Raimbaud, notaire de la ville d'Aups concernant les privilèges et franchises de Hommes de Régusse.

Il en résulta une chartre en 1422 ou naissance de la communauté Régussoise.

Par mariage, la seigneurie passe aux Castellane, Gaspard de Castellane vend Régusse en 1564 à César-Antoine d’Albert.

A la suite des troubles occasionnés par les guerres de Religion, le village est déserté puis repeuplé en 1580 par des Hongrois.

Régusse fut acquit en 1613 par la branche des Grimaldi. Sous le règne des Grimaldi, Charles agrandit le vieux château vers l'ouest dont demeure encore le vieux portail, véritable fleuron de la couronne seigneuriale.

C'est le roi Louis XIV qui éleva la seigneurie en marquisat (par lettres patentes données à Paris en novembre 1649) pour les services rendus par la famille Grimaldi, puissante famille qui s'installera pour deux siècles sur Grimaldi-Régusse dont le village porte encore le blason fuselé de losanges d'argent et de gueules, c'est à dire en traduisant le langage héraldique blanc et rouge.

A la révolution de 1789, les Seigneurs émigrèrent en Allemagne. Leurs avoirs furent confisqués et placés sous séquestre.

Les propriétés furent toutes reconnues et délimitées par des procès-verbaux établis par le « District Révolutionnaire de Barjols ». Le 11 mars 1790, lors de l’encadrement de tous les biens nobles, les forêts devinrent biens nationaux.

En 1809, à son retour d’émigration, la famille de Grimaldi-Régusse rentra en possession des parties non aliénées de son patrimoine et racheta une partie de ce qui l’avait été lors de son absence.

En 1840, Villeneuve-Coutelas (Coutellars cité en 1252) est supprimé de la liste des communes et rattaché à Régusse.

 

 

Le château construit par les Templiers au XII° siècle, a été démoli lors des guerres de religion. On en voit aujourd'hui plus que quelques vestiges.

 

 

regusse (7).jpg (117435 bytes)

Vue des remparts de l'ancienne forteresse érigée sur un mamelon rocheux

 

 

regusse (19).jpg (89720 bytes)

Une cour de l'ancien château.

 

regusse (23).jpg (54579 bytes)

Porte avec clé de voûte représentant une tête.

 

regusse (2).jpg (106696 bytes)

Porte d'entrée de l'extension du château faite par les Grimaldi.

regusse (28).jpg (103752 bytes)

Les grandes arcades seraient les vestiges des portes des écuries du seigneur.

Cliquez sur une photographie pour en obtenir un agrandissement.

L'église Saint-Laurent a été bâtie en trois fois. Le clocher en tuiles vernissées a été construit en 1676 par François Bagary, maçon à Baudinard. regusse (5).jpg (103666 bytes) regusse (6).jpg (84780 bytes)
regusse (14).jpg (96149 bytes)

La première cloche date de 1843. En 1840, Villeneuve fut rattaché à Régusse et devint un hameau, on transféra la cloche de son église à Régusse en 1875. La troisième cloche a été baptisée en 1953 par Mgr Gaudel.

regusse (4).jpg (114201 bytes)

La chapelle Notre-dame-de-la-miséricorde (ou chapelle du presbytère, servait de lieu à une confrérie de pénitents blancs. Elle est maintenant occupée par une boucherie au sur et un musée "du combattant" au nord.

Cliquez sur une photographie pour en obtenir un agrandissement.

Quelques vues du village. regusse (1).jpg (107890 bytes)

Le château d'eau

regusse (3).jpg (120047 bytes)

La grande place.

regusse (9).jpg (62672 bytes)

Oui, c'est pas vraiment une curiosité touristique essentielle, mais ça vaut un sourire.

regusse (21).jpg (103440 bytes)

Une impasse dans le vieux quartier, ou comment utiliser au maximum les restes de l'ancien château.

regusse (24).jpg (104898 bytes)

La place de l'horloge et de la mairie.

regusse (25).jpg (88909 bytes)

Il y a plusieurs maisons comme ceci dans Régusse, je n'ai pas vraiment compris l'agencement des planchers ....

regusse (26).jpg (67554 bytes)

Un ancien bar dans la rue principale - sa taille était proportionnée à la population.

Le campanile, construit au XVIII0 siècle sur une tour du XVI0 siècle. La cloche provient de la chapelle Saint-Jean.

Il y a très peu d'eau à Régusse comme en témoigne la présence des Moulins à vent. Il n'y a pas de fontaine ancienne dans le village, la fontaine que l'on peut voir devant la piscine date de 1970, les pierres proviennent d'un ancien lavoir, celle de la place de l'horloge de l'an 2000. Les Régussois du village stockaient l'eau qui venaient des toitures via les gouttières dans des caves (citernes dans le sol) à l'intérieur des habitations. Dès 1937, le château d'eau était alimenté par des pompes, l'eau provenait du quartier "La Font" à l'entrée est du village.

Cliquez sur une photographie pour en obtenir un agrandissement.

regusse (38).jpg (93073 bytes) regusse (41).jpg (140834 bytes)
Les deux moulins à blé datent du XII° et du XVIII° siècles. Ils sont situés sur un promontoire prolongeant le front sud du village. Ils ont été restaurés en 1996. L'un a retrouvé son usage d'antan, l'autre abrite une exposition reflétant la vie rurale et traditionnelle.

 

L'idée du moulin à vent a été ramenée en Provence par les Templiers à l'occasion de leur retour de terre sainte. Les moulins produisaient encore 52 tonnes de farine par an en 1811. Ils sont restés longtemps à l'abandon. Le mécanisme spécifique des moulins provençaux est adapté à deux vents dominants, le vent d'est et le Mistral. C'est pour cela que le toit en cône et les ailes sont orientables. Six personnes sont nécessaires pendant une demi heure pour diriger le moulin face au vent. Jusqu'à 50 kilogrammes de blé étaient versés dans une trémie. La farine, résultat de ces graines moulées entre meule dormante et meule tournante, était poussée vers l'extérieur et tombait dans la huche.

 

regusse (48).jpg (109925 bytes)

Une vue du village depuis le nord.

Cliquez sur une photographie pour en obtenir un agrandissement.

regusse (53).jpg (101844 bytes) regusse (54).jpg (98161 bytes) regusse (58).jpg (69759 bytes)
La chapelle Saint-Jean d'Albert depuis laquelle on a un beau panorama sur le village.

Le blason de Régusse, fuselé de losanges de gueules et d'argent, surmonté de la couronne de Marquis depuis 1649, et ayant comme devise "Deo Juvante" (avec l'aide de Dieu) remonte à la seigneurie des Grimaldi-Régusse, branche distincte de la famille princière de Monaco.

 

 

 

 

 

 
Retour à la page principale:


 

Voyage vers d'autres sites:

Le Val, un village de tradition Un voyage en Chine Un divertissement mathématique Musique, entre art et physique Haiku,
élégance et poésie