Les Villages du VAR

Abbaye du Thoronet Aiguines Artignosc Artigues Aups Auriac   Bargème
Barjols Baudinard Bauduen Besse sur Issole Bras Brenon Brignoles Brue-Auriac
Cabasse Carcès Camps-la-Source Chateaudouble Châteauvert Châteauvieux Comps-sur-Artuby Correns
Cotignac   Entrecasteaux Esparon Esparon de Pallières   Fontaine l'évêque Forcalqueiret
Fox-Amphoux   Ginasservis   Jabron   La Bastide-Esclapon La Celle
La Martre La Roquebrussane La Roque-esclapon La Verdière Le Bourguet Le Revest les Eaux Les Salles Le Thoronet
Mazaugues Miraval Moissac-Bellevue Montfort Montmeyan   Néoules  
Plan d'Aups Sainte Beaume Pont de l'Artuby Ponteves   Régusse   Saint Julien le Montagnier Saint Martin de Pallières
Saint Maximin Salernes Seillans Seillons Source d'Argent Sillans la Cascade   Tavernes Tourtour
Tourves   Trigance   Varages Vérignon Villeneuve Vinon-sur-Verdon
Vins              
  Page d'accueil Carte du Var Bibliographie Index Plan du site    

 

Miraval / Réal-Martin

 

Il ne s'agit pas ici d'un village à proprement parler, mais deux grandes propriétés issues d'une des familles fondatrices des villages autour de Le Val: le Château de Miraval et le Château réal-Martin.

Un peu d'histoire:

La famille des Châteaurenard avait donné ses biens à l'abbaye Saint-Pierre de Montmajour. Les villages de Le Val, de Correns et de Châteauvert sont alors sous la double autorité de l'abbé et du chapitre de l'abbaye. Ils étaient à la fois seigneurs temporels, maîtres des biens, et seigneurs spirituels ayant en charge la pratique religieuse. En particulier dans la commune de Le Val, vont se mettre en place des autorités communales vers le milieu du XIII° siècle.

Les limites de Le Val, de Correnset de Châteauvert avaient été fixées très clairement au XI° siècle dans les chartes fondatrices de Correns et de Paracol; mais au cours des siècles, les repères utilisés, dont certains étaient des bosquets, des tas de pierres, ... disparaissent et un accord entre les communes devient nécessaire. Cet accord prend la forme d'une transaction le 30 septembre 1370 entre Le Val et Correns. Il est convenu, entre autres choses, que sur les terres "à cheval" sur les limites, le bétail des deux communes pourrait paître et leurs propriétaires pourraient les encadastrer à Le Val ou à Correns.

Mme. la conseillère d'Orcin, qui possédait alors Miraval et Réal Martin, demanda son rattachement à Le Val.

En 1718, une vérification des comptes de la communauté de Le Val  fait ressortir un déficit de plus de 56000 livres. Pour le rembourser avec les intérêts, un impôt nouveau est créé, le sizain, soit le sixième des récoltes!! Cet impôts est du à la communauté qui augmente tous les droits. Mme. la conseillère, sans doute dans le besoin avec ses deux châteaux et les terres les entourant, demande alors son rattachement à Correns. La communauté de Le Val  refuse, on va en procès; il durera 6 ans. Le jugement sera rendu le 9 mars 1724 en faveur de la conseillère et Le Val  devra payer les frais du procès. La conseillère était soit bien conseillée soit bien influente.

 

Le Château de Miraval:

le château de Miraval est connu aujourd'hui pour ses vins (cité plusieurs fois au guide Hachette), et pour son studio d'enregistrement qui avait été construit quand le château appartenait à Jacques Loussier le célèbre pianiste de Jazz. On distingue sur la photographie ce-dessous le château au premier plan en bas à gauche, et le studio d'enregistrement un peu au dessus à droite.

Le propriétaire actuel a entrepris de grands travaux de remise en l'état du vignoble et des terres environnantes, ce qui fait de cette propriété un petit bijoux provençal.

En arrivant au château on voit cette belle colline recouvertes de restanques et plantées d'olivier. Les murs de soutènement ont tous été refaits: un travail de titan. Le pigeonnier situé au milieu de la colline d'oliviers.

 

Sur le petit étang situé à gauche en arrivant au château, Joseph Lambot (de Montfort), inventeur du béton armé, aurait fait des essais de sa barque!

 

Le château Réal-Martin

Aujourd'hui les terres de Miraval et de Réal Martin sont séparées et ont pris le nom de "château" pour faire bien. Réal Martin a une longue tradition viticole et possède une cave coopérative; ses vins sont aussi cités au guide Hachette.

 

 

Vues du château Réal-Martin

 

Retour à la page principale:


 

Voyage vers d'autres sites:

Le Val, un village de tradition Un voyage en Chine Un divertissement mathématique Musique, entre art et physique Haiku,
élégance et poésie