Les Villages du VAR

Abbaye du Thoronet Aiguines Artignosc Artigues Aups Auriac   Bargème
Barjols Baudinard Bauduen Besse sur Issole Bras Brenon Brignoles Brue-Auriac
Cabasse Carcès Camps-la-Source Chateaudouble Châteauvert Châteauvieux Comps-sur-Artuby Correns
Cotignac   Entrecasteaux Esparon Esparon de Pallières   Fontaine l'évêque Forcalqueiret
Fox-Amphoux   Ginasservis   Jabron   La Bastide-Esclapon La Celle
La Martre La Roquebrussane La Roque-esclapon La Verdière Le Bourguet Le Revest les Eaux Les Salles Le Thoronet
Mazaugues Miraval Moissac-Bellevue Montfort Montmeyan   Néoules  
Plan d'Aups Sainte Beaume Pont de l'Artuby Ponteves   Régusse   Saint Julien le Montagnier Saint Martin de Pallières
Saint Maximin Salernes Seillans Seillons Source d'Argent Sillans la Cascade   Tavernes Tourtour
Tourves   Trigance   Varages Vérignon Villeneuve Vinon-sur-Verdon
Vins              
  Page d'accueil Carte du Var Bibliographie Index Plan du site    

Les glacières

de

Mazaugues

 

Sur la route de Mazaugues au Plan d'Aups, qui serpente au pied des murailles de la Sainte-Baume, se trouvent plusieurs fermes de glacières. "Fermes" car les glacières étaient concédées par enchères à des tenanciers qui étaient alors responsables, sous peine de lourdes amendes, de fournir tout au long de l'année la précieuse glace, mais qui en retiraient aussi les bénéfices. La glace au 18° et 19° siècle était fort prisée par l'aristocratie locale, mais aussi par les hôpitaux, auberges, ....

 

Comment faire de la glace au 18° siècle? En la laissant faire à madame Nature l'hiver, et en essayant de la conserver tout au long de l'année ensuite; pour cela une seule solution, la stocker dans un endroit où elle ne sera pas réchauffée, même durant de long mois chauds. C'est le principe des glacières de Provence, mais aussi d'Andalousie, d'Algérie, d'Afghanistan, ... même si dans ces pays, il s'agissait plutôt de "puits à neige", mais le principe était le même.

Donc il faut d'abord pouvoir récolter de la glace, soit sur un lac, soit sur des réservoirs artificiels que l'on alimentait en eau lors des périodes de gel. C'est la technique utilisée ici.

MAZAUGUE-29.jpg (128399 bytes)

Cliquez sur les photos pour en avoir une version grand format.

Cet espace plat derrière la glacière, délimité par des murs, servait à récolter la glace qui était ensuite placée dans la glacière.

La glacière maintenant devait permettre de stocker de grandes quantités de glace (pour en favoriser la conservation), en l'isolant au maximum de l'extérieur. Ce sont donc de grandes constructions en pierres, semi-enterrées de façon à profiter de l'isolation de la terre, et aux murs très larges. Les ouvertures, nécessaires pour manipuler la glace, étaient faites plus étroites vers l'intérieur de façon à protéger au maximum le contenant. Les murs sont épais de plus de 2 mètres, et la voûte est recouverte d'un toit de tuiles.

Lorsque la glace était mise à l'intérieur, il était nécessaire de faire, tout au fond, un plancher en bois permettant à l'eau de fonte de s'écouler au bas du tas de glace, puis par des canaux à l'extérieur. La glace était protégée le long des murs par une épaisseur supplémentaire de végétation, souvent des cannes pour profiter de l'air contenu dans les tiges comme isolant. Compte-tenu de la grande épaisseur de glace, des couches étaient crées, séparées entre elles par des matelas de branchages et de paille, pour encore améliorer l'isolation.

Les quantités de glace étaient énormes; la glacière ci-dessous fait près de 20 m de diamètre avec une profondeur utile de près de 20 m, cela fait près de 1500 mètres cubes de glace... de quoi faire beaucoup de sorbets, mais ce qui donne aussi une idée du travail nécessaire pour transporter à la main chaque pain de glace, le découper, l'entreposer, ....

Et il n'est pas sur que ce soient ces "glaciers" qui en fin de compte profitaient le plus des bienfaits de la glace l'été....

 

MAZAUGUE-27.jpg (124122 bytes) MAZAUGUE-30.jpg (116982 bytes) MAZAUGUE-28.jpg (133135 bytes)
le devant de la glacière, construite à flanc de colline, ce qui permet de profiter sur plus de la moitié de la circonférence de sa protection. Les ouvertures supérieures étaient utilisées quand la glacière était pleine; elles montrent que l'on ne gaspillait pas le volume disponible. Le coté arrière de la glacière, près des réservoirs.

Cliquez sur les photos pour en avoir une version grand format.

MAZAUGUE-31.jpg (144843 bytes) MAZAUGUE-32.jpg (80914 bytes) MAZAUGUE-36.jpg (114021 bytes)
Détail d'une des ouvertures supérieures permettant d'admirer le travail en pierres sèches. La corniche, sous les tuiles, a été réalisée en tuf. Le bas de la glacière est plus large, protection isolantes, mais aussi nécessité pour maintenir l'imposante voûte.

Cliquez sur les photos pour en avoir une version grand format.

MAZAUGUE-33.jpg (38815 bytes) MAZAUGUE-35.jpg (60971 bytes) MAZAUGUE-37.jpg (110822 bytes)
L'intérieur vu du haut. Voir l'épaisseur des murs et la forme en tronc de cône des ouvertures. La grande entrée du bas.

Cliquez sur les photos pour en avoir une version grand format.

MAZAUGUE-39.jpg (41374 bytes) MAZAUGUE-40.jpg (41382 bytes) MAZAUGUE-41.jpg (38140 bytes)
L'intérieur vu du bas, éclairé par les ouvertures supérieure, rend bien l'impression de volume du bâtiment. Le fond de la glacière. Vue la voûte et de son parfait appareil en pierre.

Cliquez sur les photos pour en avoir une version grand format.

Une vue, en hiver, de la glacière et de son tunnel d'évacuation des eaux de fusion:

glaciere noel 2005 01.jpg (142459 bytes)

Les explications données sur le site:  

Cliquez sur les photos pour en avoir une version grand format.

glacieres noel 2005 02.jpg (72272 bytes) glacieres noel 2005 03.jpg (71402 bytes) glacieres noel 2005 04.jpg (86076 bytes)

Et à proximité, illustration qu'en hiver il était possible de faire de la glace:

 

glacieres noel 2005 05.jpg (102740 bytes)

Enfin pour rendre compte de la région dans laquelle ces glacières ont été construites, voir ci-dessous l'état, en Août, de la petite rivière passant à proximité, et dont l'eau l'hiver a fournit la matière première à la confection de la glace.

 

L'industrie des glacières c'est maintenue jusque vers la moitié du 19° siècle; elle bénéficiait d'un climat froid alors que les moyens de production vraiment industriels n'avaient pas été inventés. Aujourd'hui plus personne ne se souvient de cet artisanat particulier.

De telles glacières étaient aussi construites, même si la taille était réduite, à proximité immédiate des châteaux, dans les parcs ou près des remparts; voir par exemple la glacière du château d'Entrecasteaux.

 

 
Retour à la page principale:


 

Voyage vers d'autres sites:

Le Val, un village de tradition Un voyage en Chine Un divertissement mathématique Musique, entre art et physique Haiku,
élégance et poésie