Les Villages du VAR

Abbaye du Thoronet Aiguines Artignosc Artigues Aups Auriac   Bargème
Barjols Baudinard Bauduen Besse sur Issole Bras Brenon Brignoles Brue-Auriac
Cabasse Carcès Camps-la-Source Chateaudouble Châteauvert Châteauvieux Comps-sur-Artuby Correns
Cotignac   Entrecasteaux Esparon Esparon de Pallières   Fontaine l'évêque Forcalqueiret
Fox-Amphoux   Ginasservis   Jabron   La Bastide-Esclapon La Celle
La Martre La Roquebrussane La Roque-esclapon La Verdière Le Bourguet Le Revest les Eaux Les Salles Le Thoronet
Mazaugues Miraval Moissac-Bellevue Montfort Montmeyan   Néoules  
Plan d'Aups Sainte Beaume Pont de l'Artuby Ponteves   Régusse   Saint Julien le Montagnier Saint Martin de Pallières
Saint Maximin Salernes Seillans Seillons Source d'Argent Sillans la Cascade   Tavernes Tourtour
Tourves   Trigance   Varages Vérignon Villeneuve Vinon-sur-Verdon
Vins              
  Page d'accueil Carte du Var Bibliographie Index Plan du site    

AURIAC

Auriac est cité dès 1032; ses terres aussi sont cédées à Saint-Victor; mais les templiers de Bras possèdent des terres au "Rué d'Auriac": un affart.

Les seigneurs de Brue et d'Auriac se disputeront les terres cédées à l'abbaye ou au Templiers pendant des siècles.

En 1471, les deux villages sont inhabités; en 1540 on compte deux bastides à Auriac et 25 sur le territoire de Brue. En 1735, Georges Roux, armateur marseillais, achètent le terroir de Brue et fonde le village actuel. Il y fait construire, sur ses plans, une cité agricole et artisanale, prévoyant des égouts. Des industries s'y installent, soie, faïence, drap, et le village comptera 3000 habitants à la fin du XVIII° siècle. Ruiné, l'armateur se retirera dans son château au bout du cours en 1763 (guerre de sept ans). Barras, croyant Georges Roux, élevé au titre de Marquis, émigré (alors qu'il était décédé), fit raser son château...

C'est le 14 avril 1840 que les deux villages furent réunis pour ne former qu'une commune.

Il ne reste d'Auriac maintenant que quelques ruines perchées au sommet d'une colline. Ce n'est qu'à la suite d'une campagne de déboisement que ces quelques témoignages d'une vie laborieuse émergent des pins qui les ont cachés pendant des siècles.

 

auriac-nicolas (13).jpg (73210 bytes) auriac-nicolas (23).jpg (43309 bytes) auriac-nicolas (34).jpg (44855 bytes)
Un pan de mur comme un cri contre l'oubli. Vue sur le petit Bessillon et sur le grand Bessillon, le village, comme souvent, disposait d'une belle vue dégagée. Une petite campanule égayait de ses couleur vives une des anciennes rues du village.
Cliquez sur une photographie pour en obtenir un agrandissement.
auriac-nicolas.jpg (64936 bytes) auriac-pascale (15).jpg (81001 bytes) auriac-pascale (18).jpg (87134 bytes)
C'est sur cette petite colline que devait se trouver une des deux dernière bastides du village. Bel exemple de parement en pierres sèches; malgré l'absence de toiture, les intenpéries, ... la porte soutient toujours le mur.
Cliquez sur une photographie pour en obtenir un agrandissement.
auriac-pascale (19).jpg (93677 bytes) auriac-pascale (22).jpg (70765 bytes) auriac-pascale (25).jpg (46635 bytes)
Quelques vues prises de l'intérieur d'une des bâtisses.
Cliquez sur une photographie pour en obtenir un agrandissement.
auriac-pascale (30).jpg (85920 bytes) auriac-pascale (32).jpg (57271 bytes) auriac-pascale (38).jpg (39886 bytes)
Comme souvent, c'est un peu de nostalgie que véhiculent les ruines de ce qui était auparavant une communauté; ici, les pins et les chênes font comme un écrin passé de ce qui fut.
 

Pourquoi cette page de ruines dans ce site, alors que Brue-Auriac est déjà décrit ailleurs?

 

Simplement pour le plaisir des yeux, et pour que l'on puisse s'imaginer, dans le chaud été provençal, déambulant difficilement dans cet ancien village, écrasé de chaleur, cherchant un peu d'ombre à l'abri de pans de murs oubliés.

 
Retour à la page principale:


 

Voyage vers d'autres sites:

Le Val, un village de tradition Un voyage en Chine Un divertissement mathématique Musique, entre art et physique Haiku,
élégance et poésie