Les Villages du VAR

Abbaye du Thoronet Aiguines Artignosc Artigues Aups Auriac   Bargème
Barjols Baudinard Bauduen Besse sur Issole Bras Brenon Brignoles Brue-Auriac
Cabasse Carcès Camps-la-Source Chateaudouble Châteauvert Châteauvieux Comps-sur-Artuby Correns
Cotignac   Entrecasteaux Esparon Esparon de Pallières   Fontaine l'évêque Forcalqueiret
Fox-Amphoux   Ginasservis   Jabron   La Bastide-Esclapon La Celle
La Martre La Roquebrussane La Roque-esclapon La Verdière Le Bourguet Le Revest les Eaux Les Salles Le Thoronet
Mazaugues Miraval Moissac-Bellevue Montfort Montmeyan   Néoules  
Plan d'Aups Sainte Beaume Pont de l'Artuby Ponteves   Régusse   Saint Julien le Montagnier Saint Martin de Pallières
Saint Maximin Salernes Seillans Seillons Source d'Argent Sillans la Cascade   Tavernes Tourtour
Tourves   Trigance   Varages Vérignon Villeneuve Vinon-sur-Verdon
Vins              
  Page d'accueil Carte du Var Bibliographie Index Plan du site    

 

 Ginasservis

 

 

 

De gueules à la croix de Malte d'argent bordée d'or

 

 

 

Le cours, boules et pastis....

Cliquez sur une photographie pour en obtenir un agrandissement.


La chapelle des pénitents

 

Inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 19 octobre 1925. La Chapelle des pénitents est à l'est du village, au-dessus du cimetière. Elle date du XII° siècle, et est de style roman. La façade occidentale est percée d'une porte en plein-cintre surmontée d'un écusson portant "dragon et tête de cerf". Son occulus est quadrilobé, le clocher à pignon est à deux baies. Il y avait un passage, aujourd'hui condamné, qui permettait aux cercueils un accès direct au cimetière.

Cliquez sur une photographie pour en obtenir un agrandissement.

 

 

Le chapiteau réemployé

Inscrit à l'Inventaire des objets mobiliers le 15 mai 1923, ce chapiteau est situé à l'angle de la maison faisant face à la chapelle des pénitents. Il est daté du XII° siècle. Il est décoré d'une sirène dont la queue se divise en deux, d'un ange, d'un lion ailé, d'un aigle (symboles de Mathieu, Marc et Jean), d'un oiseau et d'une scène historiée.

Cliquez sur une photographie pour en obtenir un agrandissement.

 

L'église paroissiale Saint-Laurent

Romane, elle a été restaurée au XIX° siècle; croisée d'ogives à boudins; abside en cul-de-four; clocher carré; riche mobilier, dont un très beau triptyque du XIV° siècle.

Cliquez sur une photographie pour en obtenir un agrandissement.

 

L’histoire bien connue de Ginasservis commence vers 1240 quand ce territoire revient à l’ordre des chevaliers hospitaliers d’Aix. Jusqu’en 1792 cet ordre reste le seigneur du lieu. Il construit ici un important château fort où réside souvent le commandeur et dont il reste aujourd’hui quelques ruines. Ce château est plusieurs fois délabré ; reconstruit une dernière fois au XVIIe siècle, il était devenu, comme ailleurs, une simple résidence seigneuriale entièrement démolie à la Révolution. Les Hospitaliers bâtirent aussi une enceinte fortifiée à Saint-Antoine dans un domaine de plusieurs centaines d’hectares.

 

Promenade dans les rues du village

Cliquez sur une photographie pour en obtenir un agrandissement.

 

 


Cliquez sur une photographie pour en obtenir un agrandissement.

 

 

 

 

 

Retour à la page principale:


 

Voyage vers d'autres sites:

Le Val, un village de tradition Un voyage en Chine Un divertissement mathématique Musique, entre art et physique Haiku,
élégance et poésie